Fiche ouvrage
 
Code : 21178
Titre : Histoire de l'Ecole Poytechnique.
Auteur : PINET (G.).
Edition : Paris, Librairie polytechnique Baudry et Cie, 1887.
Année :
Format : In-4 de :un faux-itre, frontispice en couleurs (le drapeau de l'Ecole tenu par un Elève), titre, XX pages (préface) et 500 pages, illustré de 15 compositions en noir de H. Dupray gravées par H. Thiriat. Rousseurs éparses;
Reliure : Pleine percaline verte d'éditeur, illustrée en couleurs, du même élève portant le drapeau, titre, auteur illustrateu et éditeur en lettres d'or, dos orné d'un long motif en arabesque en noir, filets dorés et noirs, fleuron doré. Trsè bon état malgré une l
Prix : 120 €uros
Observations : Fondée sous le nom d'Ecole Centrale des travaux publics en mars 1794, l'Ecole Polytechnique est l'une des institutions dont se glorifie le plus la Révolution française. La militarisation de l'École en 1804 par Napoléon Ier constitue un tournant décisif pour Polytechnique. L'histoire de l'École devient alors fortement liée aux bouleversements politiques, économiques et sociaux des XIXe et XXe siècles. Ainsi, les polytechniciens s'illustrent pendant la bataille de Paris de 1814, durant les Trois Glorieuses puis lors de la révolution française de 1848. Plus tard l'École, fortement marquée par la guerre franco-allemande de 1870, prépare la revanche sur l'Allemagne. La Première Guerre mondiale donne à l'École l'occasion de prouver sa valeur dans les armées mais scelle aussi la désaffection des carrières militaires pour les élèves. Polytechnique s'engage alors plus ouvertement dans l'industrie et les polytechniciens participent plus tard à l'essor de la France pendant les Trente Glorieuses. Le déménagement de l'École à Palaiseau en 1976 consacre l'entrée de l'École dans une nouvelle période, tournée vers la recherche et l'international. L'histoire de cette institution illustre l'industrialisation de la France et la création d'une technocratie à la française, sorte de « noblesse d'État ».
Sources :
Catégories : MILITARIA;
   







© Copyright 2007 - Jacques Tanguy