Fiche ouvrage
 
Code : 20865
Titre : Manuscrit d'une décharge de contrat entre deux familles emblématiques, les Vauquelin de Sassy et Montesquiou d'Artaignan.
Auteur : [CALVADOS] VAUQUELIN DE SASSY (Nicolas) - MONTESQUIOU D'ARTAGNAN .
Edition : Paris, 29 octobre 1701.
Année : 1919
Format : Un feuillet in-folio manuscrit recto-verso sur papier timbré de la Généralité de Paris, cachet du cabinet d'Hozier, trois signatures dont celle de Nicolas Vauquelin de Sassy. Provenance: Bibliothèque de l'abbé Bernard Merlette.
Reliure :
Prix : 450 €uros
Observations : Contrat entre Jacques Le Bousher, sieur Desmoulin, Conseiller du Roy.. En la Généralité d'Alençon qui a cédé au sieur de Sassy engagement de partie du prix des fiefs de Sassy et du Chastel que iceluy sieur de Sassy lui a vendu... La somme de trente six mille livres...lesquelles rentes...par Messire Pierre de Montesquiou d'Artaignan Chevalier Lieutenant Général des armées du Roy, directeur général de l'Infanterie, aussy en payement du prix de la terre et Seigneurie de Toste que le dict sieur d'Artaignan a acquis d'iceluy sieur Desmoulin... La terre de Sassy est entrée dans la famille par le mariage de Nicolas de Vauquelin, seigneur des Ivetaux, avec Marguerite Jeanne de Fontenay, héritière de Sassy, le 30 octobre 1498. Pierre de Montesquiou, comte d'Artagnan, puis comte de Montesquiou (1640 - 12 août 1725), soldat français, mousquetaire du roi puis Maréchal de France. Quatrième fils de Henri Ier de Montesquiou, seigneur d'Artagnan par sa femme Jeanne, fille de Jean de Gassion, il est également cousin de Charles de Batz de Castelmore, comte d'Artagnan, le célèbre d'Artagnan des romans d'Alexandre Dumas. Il sert pendant 23 ans comme mousquetaire aux Gardes-Françaises, avant d'être promu brigadier en 1688, maréchal de camp en 1691 et lieutenant général le 3 janvier 1696. Membre de la Société historique de Compiègne (en 2009), l’abbé Bernard Merlette, érudit bien connu des médiévistes, notamment pour ses travaux sur les écoles et les bibliothèques de Laon, mais également pour son intime connaissance des manuscrits médiévaux et l’aide précieuse qu’il a toujours bien voulu apporter aux chercheurs, a aussi, durant plusieurs décennies, rassemblé une importante bibliothèque de recherche, au gré d’une fréquentation assidue des libraires et bouquinistes parisiens.
Sources :
Catégories : CALVADOS;
   


© Copyright 2007 - Jacques Tanguy