Fiche ouvrage
 
Code : 20629
Titre : Manuel de Vénerie française.
Auteur : LE COUTEULX DE CANTELEU (Jean-Emmanuel-Hector).
Edition : Paris, Hachette et Cie, 1890.
Année :
Format : Petit in-8 de IV et 415 pages. Ouvrage contenant 32 types d'animaux d'après K. Bodmer et O. De Penne et 54 vignettes d'après Bodmer et Crafty. De la Bibiothèque du Sport. Les 61 dernières pages sont consacrées aux principales sonneries de chasse suivies pour les cinqunte dernières pages, des noms des équipages de chiens avec les adresses, leurs nombres de chiens , les boutons, les livrées etc. Envoi autographe du Comte Louis de Boisgelin à Eugène Chopelin son piqueur, daté du 1er octobre 1889. Rousseurs.
Reliure : Pleine percaline brune d'éditeur en bon état. Quelques fines taches d'encre sur le premier plat;
Prix : 150 €uros
Observations : Jean-Emmanuel-Hector Le Couteulx de Canteleu naquit le 18 juin 1827 au château de Saint-Martin, à Étrépagny, dans l’Eure – où il mourut le 22 janvier 1910. Il descend d’une ancienne famille bourgeoise d’obédience catholique qui fit progressivement fortune dans le commerce d’abord, puis dans le secteur de la finance. Riche et complexe, l’histoire des Le Couteulx est celle d’une “dynastie” implantée en Normandie comme à Paris, et qui sut, du XVIe au XVIIIe siècle, faire fructifier son patrimoine de façon presque continue, devenant ainsi, à la veille de la Révolution, l’un des acteurs les plus puissants du système bancaire français. Jean-Emmanuel Le Couteux de Canteleu, éleveur de chiens et grand veneur devient dès 1852 lieutenant de louveterie de l’arrondissement des Andelys, succédant ainsi à son père ; huit ans plus tard, il endossa la même fonction à Louviers. Avec sa meute de griffons dédiée au loup, il traque celui-ci dans la plus pure tradition du courre, nullement soucieux de détruire en masse un animal qui, du reste, se fait de plus en plus rare au coeur des régions. Éleveur avisé et audacieux, il travaille inlassablement à la préservation et à la régénération des races de chiens courants existantes (chien de Gascogne, de Saintonge…) ou devenues rares (fauve de Bretagne, chien normand…). Il créa la race du basset artésien normand, avec Louis Lane. La famille de Boisgelin est une famille subsistante de la noblesse française, d'extraction féodale, originaire de Bretagne.
Sources :
Catégories : HIPPOLOGIE - EQUITATION - CHASSE - PÊCHE;
   







© Copyright 2007 - Jacques Tanguy